1919 FRAGMENT DE VIE JEAN MAURICE : FIN DE SERVICE

jean maurice 08 1919 Roanne 8è génie
Jean Maurice 08 1919 Roanne 8è génie

1919 Le premier conflit mondial est officiellement terminé, mais les jeunes militaires restent en place, qui pour aider à remettre le pays sur pied, qui pour former les nouvelles recrues à la guerre moderne..

C’est le cas de Jean qui est nommé en février 1919 instructeur à Roanne. Il apprécie ce qu’il fait, maintenant que l’atmosphère est plus détendue. Jean continue à se former aux dernières technologies et se prépare pour passer des concours et faire reconnaître ses compétences dans le civil .

Comme depuis son départ de Marseille, il envoie des nouvelles quotidiennes à sa mère et maintenant à Germaine Voitot, une jeune femme pour lequel il a eu un coup de coeur lors de sa permission de décembre.

La collection de cartes postales et de photos s’accroît permettant de suivre Jean dans ses découvertes de la région.

Il retrouve en permission ses amis de « Timon David », de la paroisse des Chartreux, et la famille Voitot…

Mais avant de rentrer définitivement à Marseille, il fait le tour de ses connaissances de guerre, soldats ou civils de Bordeaux à Besançon en passant par la Bretagne, Paris… un rapide tour de France. Il passera le concours d’ingénieur à Paris et sera reçu.

Démobilisé le 21 septembre 1919, sa vie civile s’annonce bien, un travail et une tendre amie; que demander de mieux pour reprendre pied après les horreurs de la guerre. La chance lui sourit!

07 1919 marseille la plage 001

Jean retrouve les plages de Marseille sans avoir perdu son accent!

courrier-cptexte-j-maurice-1919

Une réflexion sur “1919 FRAGMENT DE VIE JEAN MAURICE : FIN DE SERVICE

  1. Ayant racheté sur un marché aux puces de Paris récemment un ancien classeur d’archives de la LMT, où si j’ai bien compris Mr Maurice a travaillé, et qui avait un ami d’enfance Émile Chavanier de Marseille. J’ai pu grâce à votre blog et aux photographies que j’ai découvertes dans ce classeur et de la série de revues « Revue LMT » des années 20 et 30 déterminer qu’il s’agissait des archives de Chavanier, Ingénieur LMT. J’ai commencé à publier sur mon site internet d’histoire du téléphone automatique des archives photographiques des équipements LMT de Marseille et d’ailleurs, issues des archives de M. Chavanier, et que votre aïeul a dû connaître. Émouvant. Par contre, même si j’ai vu le nom de Maurice apparaître dans le journal pour son ancienneté ou je ne sais plus trop quoi, je n’ai pas pu déterminer quel était le travail et le domaine précis de M. Maurice.
    Meilleurs sentiments.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s